Jeûner chez soi
sans risque, sans effort
 
 
Chers amis,

Sans doute connaissez-vous les vertus du jeûne : 
Et la liste continue. J’y reviens en détail plus loin.

Mais si vous êtes comme moi, la première fois, vous aurez besoin daide.

D’abord, pour vous motiver à tenir jusqu’au bout. Mais plus encore, parce que jeûner seul peut être dangereux. Et puis, vous avez des doutes, vous vous inquiétez :

« Je me sens fiévreux. Est-ce normal ? » ; « Je prends des médicaments. Que faire alors ? » ; « Puis-je jeûner en travaillant ? » ; « Mon mal de tête va-t-il passer ? » ; « Combien d’eau faut-il boire ? » ; « Ne suis-je pas trop maigre ? Trop faible ? » ; « Je risque peut-être la dénutrition ! »

Et vous avez raison de vous poser toutes ces questions. Jeûner n’est pas anodin.

A titre d'exemple, lorsque vous recommencez à manger après le jeûne, il y a un risque sérieux de pancréatite (inflammation du pancréas) si vous ne prenez pas des précautions. Le jeûne peut également aggraver des carences en vitamines, dérégler votre horloge biologique, aggraver vos maladies si vous faites les choses dans le désordre.
 
N'hésitez pas à consulter un professionnel de santé si vous en ressentez le besoin.

Pour vous aider, nous avons créé un programme complet d’accompagnement du jeûne : la Méthode Thomas Uhl.

Vous pourrez ainsi jeûner seul en toute sécurité, avec la certitude de réussir.

La méthode Thomas Uhl

Vous connaissez sans doute Thomas Uhl de réputation, ou par son livre Et si je mettais mes intestins au repos ? [1].

Il a fondé, il y a onze ans, le centre « La Pensée sauvage » dans le Vercors, où il a déjà accompagné plus de 5 000 jeûneurs. Il est devenu la référence en termes de jeûne sécurisé et scientifique.

Vous l’avez sans doute entendu sur France Inter ou vu sur France 5, C8, C News ou la web-TV du Figaro.



C’est le meilleur spécialiste du jeûne en France, et parmi les meilleurs au monde. Il conseille les stars françaises de la politique et du spectacle qui veulent être sûres de réussir à jeûner.

Il leur garantit un suivi professionnel et minutieux de leur jeûne, pour ainsi :

Garantir la détoxification

Le premier effet du jeûne, c’est la détoxification : toxines, métaux lourds, polluants organiques persistants (PCB, dioxines) accumulés dans nos tissus, perturbateurs endocriniens et autres.

Vous le sentez dès les premiers jours : quand votre corps attaque pour la première fois ses réserves, il y a libération dans le sang de toxines accumulées dans les tissus adipeux (graisse).

L’haleine est douceâtre et sent l’ammoniac. La transpiration dégage une odeur plus forte. Certaines personnes très intoxiquées (qui vivent en ville depuis des décennies, par exemple) disent uriner une sorte de « boue ». Vous pouvez souffrir de maux de crâne, d’agitation.

Il est important alors de savoir réagir. Grâce à Thomas Uhl, vous aurez les bons gestes.

Activer la fonction autonettoyage de votre organisme

Au bout de 24 à 36 heures sans nourriture, le corps commence à s’autodigérer, s’automanger, on dit aussi qu’il va « s’autophager ».

C’est ainsi qu’il se fournit en calories.

Il commence par les graisses et les cellules vieillies, sclérosées, malades, tumorales, et produit des cellules neuves dans les artères, la peau, le cerveau.

C’est pourquoi jeûner réduit le risque de nombreuses maladies : rhume, bronchite, allergies, maladies nerveuses, maladies inflammatoires, problèmes cardiaques, et accroît la longévité.

Grâce à la Méthode Thomas Uhl, ce mécanisme de purification/régénération se prolonge six mois après la fin du jeûne. Vous démultipliez les bienfaits de votre jeûne. Je vais vous expliquer dans un instant comment cela fonctionne.

Mais il y a encore une autre raison capitale de jeûner :

Mettre au repos le système digestif

La plupart des Occidentaux mangent une, deux, voire trois ou quatre fois par jour !

Le système digestif de l’être humain n’est pas préparé à ça.

Depuis l’origine des temps, l’homme a évolué pour alterner périodes de famine et d’abondance.

Nous sommes faits pour stocker de la nourriture en cas de surplus, et vivre sur nos réserves quand arrive la pénurie.

Or, à l’heure des supermarchés, des fast-foods, des distributeurs automatiques de nourriture, nous mangeons en permanence.

Certains font pire en grignotant continuellement.

En faisant cela, nous stockons la graisse dans nos cuisses, notre ventre (les terribles graisses viscérales, qui sont les plus malsaines). Plis, bourrelets, cellulite, poches de graisse parfois même visibles sous l’épiderme.

Mais au lieu de les consommer régulièrement, et de les renouveler, ces graisses stagnent, durcissent, rancissent. C’est la sclérose. Des dépôts de graisses dénaturées garnissent nos artères, atrophient nos muscles, ralentissent notre métabolisme et préparent les accidents vasculaires, les maladies nerveuses et le cancer.

De plus, les pires effets se produisent à l’échelle cellulaire, là où ils sont invisibles.

Les dégâts invisibles sont les plus dangereux

En effet, nos cellules ont besoin pour se former et fonctionner d’avoir des acides gras insaturés, souples, non oxydés, dans leur paroi.

Quand ces graisses durcissent et s’oxydent, les cellules cessent de fonctionner et meurent.

À l’échelle de votre organisme, vous pouvez constater :

Estomac et intestins épuisés

De plus, l’afflux continuel de nourriture épuise votre système digestif :

au niveau de l’estomac, ce sont d’abord des douleurs puis des remontées acides qui brûlent votre œsophage (ce que les médecins appellent le « reflux gastro-œsophagien », ou RGO), qui peuvent vous empêcher de dormir et causer des souffrances intolérables ;

au niveau des intestins, ce sont des toxines et des matières non digérées qui stagnent et se putréfient. La paroi de vos intestins, qui agit normalement comme filtre et barrière protectrice, se distend, avant de devenir poreuse. Des milliards de « petits trous » laissent désormais passer dans votre sang de grosses molécules qui disloquent les subtils mécanismes de votre immunité.

C’est ainsi que démarrent certaines allergies d’abord, puis les maladies auto-immunes, beaucoup plus graves : sclérose en plaques, hypothyroïdie (Hashimoto), lupus, polyarthrite, maladie de Crohn.

Un lien prouvé entre le cerveau et le système digestif

Les ballonnements, la constipation et les diarrhées sont malheureusement loin d’être les seules conséquences de l’épuisement intestinal.

On sait, depuis les récents travaux sur la flore intestinale et la production de sérotonine dans la paroi du côlon, que les dérèglements digestifs ont un impact direct sur le cerveau.

La dépression, l’autisme, la schizophrénie même, ont bien souvent une composante intestinale !

Le jeûne est l’approche reine pour mettre ses intestins au repos.

Votre estomac peut enfin respirer. Votre intestin grêle s'est lavé et régenéré !

Là encore, c’est un des objectifs majeurs du jeûne, et la clé de cette étonnante impression de légèreté, d’apaisement, de rajeunissement dont témoignent les jeûneurs.

La sensation inconnue d’une spiritualité augmentée

Et grâce à la méthode Thomas Uhl, vous avez la garantie d’atteindre cet état, qui vous ouvrira la porte vers ce fameux sentiment de spiritualité augmentée. Certaines personnes disent se sentir pratiquement capables de « marcher sur les eaux » (c’est une image, bien sûr).

C’est là que nous touchons, en effet, à lextraordinaire expérience initiatique recherchée par beaucoup de spiritualités et de religions au moyen du jeûne.

Tout le monde n’est pas intéressé par cela. Peut-être même cette idée vous met-elle un peu mal à l’aise.

Mais il faut vous préparer, potentiellement, à connaître cette impression d’entrer en « état de grâce ».

Vous vous sentez quasiment « extralucide ». Vous retrouvez une clarté d’esprit, une capacité cérébrale oubliée depuis des années ou des décennies.

« Je me suis réveillée en éclatant de rire ! »

Mieux encore : ce sont vos sentiments qui se renversent et vous éprouvez un sentiment inconnu de bienveillance, d’optimisme et de confiance envers vous-même et donc envers les autres. Parfois, c’est même le sentiment d’être consumé par une flamme à la fois douce et brûlante d’amour infini, de joie pure.

« Je me suis réveillée en éclatant de rire », témoigne Anne dans une passionnante émission sur le jeûne avec Éric Gandon, Robert Masson et Thierry de Lestrade et Sylvie Gilman  [2].

Toutes vos fonctions s’améliorent : odorat, goût, vue, ouïe, sensibilité de la peau. Vous avez l’impression d’avoir reçu un gros « coup de jeune ».

« Comme si mon cerveau avait été lavé ! »



Voici le témoignage de Chantal, 58 ans, qui a participé au stage de jeûne de Thomas Uhl dans le Vercors en août 2017 :

« Au bout de trois jours, je ne me sentais plus fatiguée du tout et j’étais capable de marcher des heures et des heures. J’ai eu l’esprit clair pendant des semaines, comme si mon cerveau avait été lavé. »
 

« Incroyable ! Scotchée ! »



Claire, 30 ans, après cinq jours de jeûne avec Thomas Uhl :

« J’ai eu une année 2016 difficile : des maux de dos, trop de déplacements, des difficultés à marcher. J’ai fait un jeûne de cinq jours. Le séjour m’a été bénéfique, je suis en superforme, beaucoup plus mobile. Cest incroyable leffet que ça me fait, je suis scotchée. »
 

« Ma peau est douce, je n’ai plus d’acouphènes. »


Pierre, 56 ans, chef d’entreprise, cherchait à mincir depuis des années et souffrait de « plein de petits maux divers ».

« Les effets sont très rapides et impressionnants », a-t-il témoigné après cinq jours de jeûne chez Thomas Uhl. « On se sent plus léger. Ma peau a changé, plus douce, plus agréable. Je me sens bien physiquement, je n’ai plus d’acouphènes. Surtout, ça n’a créé aucun dommage sur mon organisme. Grâce au jeûne, jai limpression de revivre»

« Comme si j’étais un autre homme ! »


Jean-Noël, 45 ans, n’avait jamais passé un seul jour sans manger avant d’aller chez Thomas Uhl. Après cinq jours de jeûne, il nous a déclaré :

« C’est tellement bien de mettre son corps au repos et d’en ressentir les effets bénéfiques. Ce bien-être est déjà psychologique, puis les bienfaits physiques arrivent. Je me sens comme si jétais un autre homme. Il y a peu de choses comme ça. »

Et cest pour vous permettre de connaître vous aussi ces impressions extraordinaires, sans lesquelles la vie ne vaut pas vraiment la peine d’être vécue, que je vous invite à suivre la Méthode Thomas Uhl, sans avoir à partir dans le Vercors et sans vous ruiner.

Protégez-vous contre 146 maladies

Mais avant de vous dire comment démarrer, je vous cite très rapidement les principaux travaux scientifiques sur le « jeûne thérapeutique ». Il contribue à : Soit au minimum 146 maladies courantes.

C’est sur la base de ces résultats que Jack Lang, Isabelle Adjani, le prince Albert de Monaco, Charlotte de Turckheim, Yannick Noah se sont récemment mis à jeûner.

Mais également Clint Eastwood, Jennifer Lopez, Demi Moore, Sarah Jessica Parker, Beyonce…

C’est un phénomène mondial car la recherche progresse sur tous les continents, la Russie et la Californie étant à l’avant-garde.

La mystérieuse clinique du lac Baïkal où l’on vient pour rajeunir

Vous avez peut-être découvert sur ARTE la mystérieuse clinique Goryachinsk, sur les rives du lac Baïkal en Sibérie.


À Goryachinsk en Sibérie se pratique depuis 1950 le jeûne thérapeutique. Elle a été popularisée en Occident par le documentaire passé sur ARTE « Le jeûne, une nouvelle thérapie ? » de Thierry de Lestrade et Sylvie Gilman.

C’est là que les dignitaires soviétiques suivaient depuis les années 1950 de mystérieuses cures de rajeunissement.

On y traitait aussi certaines maladies chroniques que la médecine occidentale ne sait toujours pas guérir.

Aujourd’hui, la clinique Goryachinsk accueille des gens du monde entier et son « secret » a été révélé : il s’agit du jeûne thérapeutique !

Le jeûne thérapeutique consiste à s’abstenir de manger pendant au moins cinq jours. Vous ne buvez que de l’eau ou, parfois, des tisanes, des bouillons et certains jus. C’est précisément ce que nous vous proposons dans le cadre de la Méthode Thomas Uhl.

On obtient ainsi des résultats contre les allergies, la fatigue, le vieillissement, les maladies cardiaques, la dépression, l’obésité, les maladies de peau.

Un des pionniers de ces travaux sur le jeûne fut le psychiatre Youri Nikolaïev.

Ses travaux furent reconnus dès 1952 par Efim Smirnov, ministre de la Santé de Staline, qui popularisa le jeûne dans toute l’URSS.

Il fut soutenu ensuite par le maréchal Boulganine, bras droit de Khrouchtchev.

À sa mort, Nikolaïev aura soigné plus de 7 000 personnes en vingt années d’exercice, grâce à des jeûnes de quinze à trente jours.

Ses patients étaient atteints de dizaines de maladies différentes : maladies psychiatriques en majorité, mais aussi dermatites, obésité, néphrites, hypertension, accidents vasculaires cérébraux.

Toutes ces guérisons ont fourni la base de son ouvrage La Santé par le jeûne, paru en 1973. Ce livre est devenu un best-seller en Union soviétique.


La Santé par le jeûne, somme des travaux de Nikolaïev, fut un immense succès de librairie paru en 1973, jamais traduit. À gauche, Nikolaïev au moment de la sortie du livre.

Ces résultats ont filtré à l’Ouest grâce à un article du correspondant du Los Angeles Times à Moscou en 1973, qui était allé voir Nikolaïev.

Toutefois, cette voie ne fut jamais explorée en Occident, parce que les scientifiques n’avaient pas le droit de passer le rideau de fer.

Thierry de Lestrade, qui est retourné en Russie, a pu témoigner qu’il avait eu accès à des milliers de travaux sur le jeûne qui avaient eu lieu en Union soviétique entre les années 1950 et 1990. Il les a fait traduire par une biologiste de l’Institut Pasteur d’origine russe. Celle-ci a pu assurer que c’était « très crédible ».

Les travaux les plus innovants sur le jeûne sont actuellement effectués en Californie, sous la direction du Pr Valter Longo dont je vous parlerai plus loin.

Mais d’ores et déjà chez nos voisins, le jeûne a été intégré à la médecine courante !

Les patients français exclus

À nos frontières, plusieurs pays ont compris depuis longtemps l’intérêt thérapeutique du jeûne et ont créé des cliniques spécialisées.

Ces cliniques permettent d’effectuer un jeûne thérapeutique en étant accompagné par des professionnels de santé.

On les trouve en Suisse [16], en Italie [17], en Espagne [18]. Chacune d’entre elles soigne et guérit, chaque année, des centaines de patients.

Les cures de jeûne y sont remboursées par la Sécurité sociale.

En Allemagne, le jeûne est reconnu officiellement comme pratique médicale. Le pays est quadrillé par un réseau de cliniques spécialisées. Quatre d’entre elles proposent un suivi médical en français [19].

La plus connue d’entre elles, la clinique Otto Büchinger, porte le nom de son fondateur, un médecin qui souffrait de polyarthrite rhumatoïde dès l’âge de 40 ans. Ses confrères lui prédisaient qu’il finirait sa vie en fauteuil roulant.

Cela n’arriva jamais. Jusqu’à sa mort, à l’âge de 86 ans, Otto Büchinger resta un homme en pleine possession de ses moyens. Il se soigna définitivement en jeûnant à deux reprises.

Pourquoi les patients français sont-ils privés de cette méthode qui guérit naturellement sans médicament ?

En France, le jeûne est très mal vu, voire pourchassé par les autorités de santé, qui continuent à l’assimiler à des pratiques sectaires [20].

C’est évidemment grotesque.

Mais on ne s’en étonne pas quand on sait le poids de l’industrie pharmaceutique chez nous. Les Français sont les premiers consommateurs de médicaments au monde. Le jeûne, lui, ne rapporte rien !

Mais les choses sont en train de changer.

Au mois d’octobre a eu lieu un grand colloque sur le jeûne en accompagnement du cancer dans le plus grand hôpital français pour patients cancéreux, l’Institut Gustave-Roussy, près de Paris (Villejuif).

Des médecins de la faculté de médecine de Nice s’apprêtent en ce moment même à organiser un test clinique sur le jeûne thérapeutique.

Et dans la population, depuis plusieurs mois maintenant, c’est la ruée sur le jeûne chez nous aussi.

On trouve même déjà sur Internet des témoignages étonnants de patients français qui affirment combattre le cancer grâce au jeûne.

Ce pilote d'Air France était déclaré condamné

Vous avez peut-être entendu parler de Jean-Jacques Trochon, pilote à Air France.


Opéré en 2003 pour une tumeur fulgurante au rein, il rechute en 2012. Atteint par des métastases aux poumons, il avait « peu d’espoirs de survie ».

Parallèlement au protocole thérapeutique qu’il suit à l’Institut Gustave-Roussy, Jean-Jacques se tourne alors vers des approches complémentaires naturelles. La nutrition en est l’une des bases, le jeûne l’un des piliers. La réussite est spectaculaire.

Après deux années d’arrêt maladie, totalement rétabli, Jean-Jacques a repris les commandes des long-courriers. Il suit aujourd’hui un régime alimentaire strict et continue à jeûner régulièrement [21].

« J’ai jeûné… et guéri mon cancer de la prostate. » 

Il y a aussi l’étonnante aventure de Serge L.


« J’habite en Normandie, je suis employé de banque à la retraite. De 2008 à 2012, j’ai eu plusieurs fois des saignements dans les urines.

On m’a découvert un cancer de stade 3 qui évoluait assez vite.

En 2013, un urologue de Caen m’a dit que jen avais pour deux ans de vie maximum et m’a recommandé une ablation rapide de la vessie et de la prostate, avec seulement 60 % de chances de guérison.

Je n’en ai même pas parlé à ma femme. J’ai réfléchi…

Un mois plus tard, le 11 mars 2013, jai commencé à jeûner. Jusqu’au 1er mai.

Le 17 juin, j’ai subi un nouvel examen et on m’a annoncé que je navais rien.

“Comment ça, je n’ai rien ?

“Non, non rien du tout”, confirme le médecin.

Le 3 juillet, on fait un nouvel examen, puis un autre encore le 17 octobre. Toujours rien.

Vessie normale, méat normal, prostate normale. Jétais guéri. Un an plus tard, j’ai quand même été vérifier. Jétais en parfaite santé [22]. »

Bien entendu, ce sont des cas très particuliers qui n’indiquent absolument pas que n’importe qui pourrait connaître les mêmes effets.

Mais j’espère vous avoir convaincu qu’il valait la peine de tenter cette aventure, au moins une fois dans sa vie.

Jeûnez chez vous, gagnez du temps (et économisez)

Car les bienfaits du jeûne sont tels que nous avons décidé de créer avec Thomas Uhl un programme spécial qui vous permettra dès aujourd’hui de profiter de tous les bienfaits du jeûne, en toute sécurité.

Pour être efficace, le jeûne doit être encadré, encouragé, accompagné.

Il ne faut surtout pas arrêter de vous nourrir du jour au lendemain, ni reprendre une nourriture riche dès la fin de votre cure.

Un jeûne mal accompagné, « en roue libre », est même dangereux. J’ai déjà mentionné le risque bien réel de pancréatite, d’inflammation des intestins, de carence, et les légitimes inquiétudes si vous exercez un métier demandant une vigilance particulière.

Il y a des étapes à suivre scrupuleusement.

Il est donc important de jeûner avec le soutien d’un expert comme Thomas Uhl et surtout ne pas hésiter à consulter un professionnel de santé en cas de doute.

Notre programme vous permet de le faire en restant chez vous, sans partir pour un voyage coûteux dans le Vercors où une cure de jeûne démarre à 1 300 €.

Ce programme vous donne accès aux mêmes conseils et exercices que si vous étiez en stage dans le Vercors avec lui pendant quinze jours : 

Un accompagnement complet

Votre jeûne va se décomposer en trois étapes 
 

Étape 1 : Les cinq jours avant le jeûne :

la descente alimentaire, ce que vous devez éliminer de votre alimentation avant le jeûne, quand et comment.

Étape 2 : Le jeûne :

  • Ce que vous devez faire les premières 24 heures du jeûne (cette étape est décisive).
  • Les exercices physiques qui optimisent les effets de votre jeûne, à commencer dès le deuxième jour. 
  • Surmonter les désagréments des deuxième et troisième jours. C’est l’étape cruciale à franchir pour ne pas abandonner. Mais vous aurez tous les conseils nécessaires pour y parvenir sans peine.
  • Les activités à faire les quatrième et cinquième jours, pour profiter de votre vitalité nouvelle.

Étape 3 : La fin du jeûne.

  • L’interruption du jeûne et la reprise alimentaire du sixième jour : là encore, il s’agit de respecter des règles importantes pour ne pas annuler les bienfaits de votre jeûne.
  • Comment se passent les cinq jours de réintroduction progressive des aliments et ceux qu’il faut consommer.
  • Comment ne pas « replonger » après le jeûne, comment adapter son alimentation.
  • Faire durer les bienfaits du jeûne pendant les six mois qui suivent.

"Je suis arrivée avec une sciatique : au bout de 3 jours de jeûne, elle était devenue silencieuse"

 « Je m’appelle Suzanne, je vis à Mennecy dans l’Essonne et j’ai fait mon premier jeûne en 2010.

 J’avais un gros problème de “quantités” et de “grignotages”. J’ai été très surprise car, pendant toute la semaine de jeûne, je n’ai jamais eu la sensation de faim. Les résultats ont été très positifs :

 1) je suis arrivée avec une sciatique : au bout de trois jours de jeûne, elle était devenue silencieuse ;

 2) j’avais une douleur à l’épaule droite : disparue au bout de quatre jours ;

3) j’avais très mal au genou droit (séquelle d’une arthroscopie de juillet 2009) : au bout de quatre jours, mon genou avait dégonflé et la flexion était totale, je montais et descendais les escaliers sans aucune douleur et j’ai pu randonner tous les jours ;

 4) j’ai perdu 5 kg. Je me suis sentie bien dans ma peau et à l’écoute de mon ressenti. Je n’avais plus aucune douleur pour gâcher mes journées.

Alors, je suis très heureuse et fière d’avoir jeûné. »


Source :[jeune-relaxation-randonnee .com/temoignages.html]

Vous recevrez cet accompagnement grâce à : 

  • un manuel d’accompagnement détaillant tout le programme et répondant à toutes les questions essentielles sur le jeûne ;
  • des vidéos de théorie et de préparation au jeûne réalisées par Thomas Uhl ;
  • quinze vidéos pratiques avec des exercices, des conseils correspondant à chaque étape du jeûne ;
  • une plate-forme où Thomas Uhl et son équipe de spécialistes vous répondent personnellement au moment où vous jeûnez.


Un programme de quinze jours pour un jeûne de cinq jours effectifs

Vous avez noté que ce programme durait quinze jours : cinq jours de préparation, cinq jours de jeûne effectif, cinq jours de reprise alimentaire.

Pourquoi ?

Il se trouve que cinq jours est la durée minimale pour ressentir pleinement les bienfaits d’un jeûne. En dessous de cinq jours, les mécanismes bienfaisants n’ont pas le temps de s’enclencher : détoxification et production de corps cétoniques, principalement (plus de précisions sur les corps cétoniques à la fin de ce message, si le sujet vous intéresse).

Le jeûne intermittent, par exemple, qui consiste à rester seize ou dix-huit heures sans manger seulement, ne vous permet pas d’atteindre ce stade.

Si vous le souhaitez, vous pourrez dans un second temps aller au-delà de cinq jours (car vous gardez l’accès sans limite au programme, et pourrez donc recommencer autant de fois que vous le voudrez).

Certains font 10 jours, 21 jours et jusqu’à 42 jours pour les plus expérimentés. Cela paraît étonnant et, pourtant, c’est possible pour toute personne ayant une corpulence normale, par exemple 1,70 m pour 70 kg.

À partir du moment où tout est fait dans les règles, en partant sur les bonnes bases, jeûner n’est pas difficile. C’est même très agréable.

Onze ans d’expérience du jeûne

Thomas Uhl est entouré d’une équipe de professionnels diplômés, experts du jeûne : naturopathes, ostéopathes, acupuncteurs.

Leur méthode est le fruit de onze années de travail dans le centre du Vercors. Ils vous guident étape par étape, heure par heure, pour ne faire prendre aucun risque à votre organisme au cours du jeûne, en particulier lors de la reprise alimentaire après le jeûne, qui doit se faire avec précision pour que les bienfaits du jeûne ne soient pas perdus.

Quand vous rejoignez le programme, vous savez grâce à eux ce qu’il faut faire en cas de : Vous jeûnez exactement comme si vous jeûniez en leur présence. Sans comptez que vous pouvez toujours consulter votre médecin traitant en cas de doute.

Comment ça marche : plus de précisions

Votre jeûne de cinq jours comprend quatre étapes : Les personnes qui jeûnent seules sous-estiment, voire ignorent les étapes 1, 2 et 4… Elles sont pourtant indispensables.

La méthode Uhl vous accompagne à chacune de ces étapes grâce à : Dans chacune de ces vidéos, vous avez :

Comment se préparer à jeûner

Deux choses préalables sont obligatoires quand vous commencez votre jeûne : Thomas Uhl a conçu un guide d’autoévaluation. Il se trouve dans la méthode qu’il vous propose.

Il vous permet : L’alimentation que vous préparez pour les périodes avant et après le jeûne est au moins aussi importante.

Maëlys Valin, naturopathe, a créé des recettes faciles et simples pour ces deux périodes, ainsi que des recettes de jus pendant le jeûne lui-même (vous pouvez faire un jeûne à l’eau ou un jeûne « au jus »).

Vous allez profiter des recettes :

Le guide complet La Méthode Uhl au format papier

Vous recevrez votre livre complet de la Méthode Uhl.

Ce livre de 96 pages va devenir le GPS de votre jeûne.

C’est un guide que vous aurez toujours à portée de main. Il vous redonnera chaque jour les repères et conseils fondamentaux du jeûne.

Vous pourrez aussi vous en servir, à chaque étape, pour noter votre progression et vous autoévaluer (des pages ont été prévues pour cela).

Si vous décidez de recommencer un jeûne quelques mois plus tard (Thomas Uhl en fait personnellement deux par an), il vous sert de repère pour comparer vos expériences.  
 

Réservé aux participants au programme de La Méthode Uhl, il vous sera envoyé chez vous par la Poste.

Thomas Uhl répond personnellement à vos questions

Thomas Uhl répond à vos questions directement sur la plate-forme en ligne du programme réservée aux adhérents.

Où que vous soyez, vous serez en contact avec lui et son équipe, qui pourront : Thomas Uhl vous offre donc le même service qu’il donne aux jeûneurs de son centre.

Sans vous déplacer et sans avoir à payer les coûts importants d’une cure.

Puis-je, moi, faire un jeûne de cinq jours ?

Avant de commencer, vous vous demandez sans doute : Pour la première de ces trois questions – la possibilité de jeûner tout en travaillant –, la réponse est oui.

Ils jeûnent au bureau

Attention : la méthode que je vous propose avec Thomas est plutôt orientée vers un arrêt d’activité pendant les cinq jours de vrai jeûne. Pas pour les phases de descente ni de reprise alimentaire, où vous pourrez être au travail, mais pour l’interruption alimentaire elle-même.

Pourquoi ?

Parce qu’une bonne activité physique, ce que nous n’avons généralement pas quand on travaille derrière un ordinateur, vous renforcera au lieu de vous affaiblir.

Il vaut donc mieux s’activer physiquement un minimum, marcher, faire de la gym ou du yoga pendant le jeûne. Vous aurez moins faim, mais surtout vous activerez plus vite les bienfaits du jeûne (la fameuse « renaissance » du troisième jour grâce aux corps cétoniques que vous produisez).

J’ai cependant deux collègues à mon bureau – Josué, 28 ans, et Claudia-Maude, 41 ans – qui jeûnent régulièrement. Eux n’ont jamais pris de jours de congé pour leurs jeûnes et s’en portent très bien

Je vous ai envoyé le beau témoignage de Claudia-Maude récemment. Elle y explique qu’elle jeûne vingt et un jours d’affilée par an. Elle préfère être au travail pour le faire, elle a moins de tentations. 
 
 

Y a-t-il des contre-indications ?

Les contre-indications au jeûne ne sont pas très nombreuses. Thomas Uhl vous en donne la liste suivante : 
  • le diabète insulinodépendant (diabète de type 1) ;
  • l’insuffisance hépatique ou rénale ;
  • l’épilepsie ;
  • la présence d’un stimulateur cardiaque ;
  • la présence d’un organe greffé ;
  • un cancer généralisé ;
  • des addictions lourdes (alcoolisme ou toxicomanie) ;
  • des stades avancés de colites ulcéreuses ;
  • des états psychotiques caractérisés ;
  • une anorexie ou une maigreur importante ;
  • des carences nutritionnelles avérées ; 
  • une hyperthyroïdie ; 
  • une grossesse ou une phase d’allaitement ; 
  • un stade avancé de la maladie d’Alzheimer ou de la sclérose en plaques.
Dans tous les autres cas, vous pouvez jeûner. En somme, 95 % de la population peut jeûner en toute sécurité

Concernant votre prise de médicaments pendant le jeûne – question également posée –, une « pause médicaments » est souhaitable si votre traitement est léger. Il ne faut, bien sûr, pas interrompre les traitements lourds. Dans tous les cas, parlez-en à votre médecin.
 

Votre satisfaction garantie

Comme vous l’avez compris, la Méthode Uhl est un accompagnement entièrement personnalisé.

Au bout de votre expérience de jeûne, vous aurez libéré une ressource insoupçonnée de votre organisme, et ouvert une nouvelle page de votre vie. 

En plus du regain de vitalité et d’optimisme, vous allez vivre un tournant dans votre santé en réduisant fortement vos risques de contracter des maladies graves (cancer, maladies cardiaques, Alzheimer…), et cela grâce au réveil des facultés autoréparatrices de votre corps. 

« Plus d’asthme les jours suivants. J’ai cru rêver. »

« Je m’appelle Christelle T., j’ai 43 ans, je vis au Canada, je suis asthmatique depuis plus de seize ans. Au cours de toutes ces années, j’ai changé de traitement maintes et maintes fois. Un traitement à la cortisone m’a fait perdre 15 kg, ce qui m’a désespérée.  

Il a aussi été question de m’enlever une partie d’un poumon. Mon mari s’y est opposé, heureusement !  

À l’époque, j’étais tellement découragée que j’aurais laissé faire !  

J’ai tout essayé : piqûres, suppositoires, jusqu’à dix vaporisations de Ventoline par jour.  

Et puis, j’ai suivi un jeûne de huit jours chez Albert Mosséri (naturopathe, auteur de Le jeûne, meilleur remède de la nature).  

J’ai eu une seule vraie crise au début du jeûne, le surlendemain une plus petite crise, qui s’est terminée sans médicaments un quart d’heure après.  

Plus d’asthme les jours suivants. J’ai cru rêver. J’ai perdu 5 kg au cours de ces huit jours. J’étais libérée de mon asthme. »


Vu l’importance de cette transformation, nous avons souhaité que votre satisfaction soit garantie. 

Vous allez donc bénéficier de :

Trois cadeaux supplémentaires et exceptionnels

En tant qu’adhérent au programme La Méthode Uhl, vous recevrez en cadeau le livre intitulé Et si je mettais mes intestins au repos ? en format électronique. Ce sera votre premier cadeau ; il vous sera envoyé 15 jours après votre inscription. 

Cadeau n° 1 : Le livre Et si je mettais mes intestins au repos ?Le grand médecin psychiatre Christophe André préface le livre. Il explique que Thomas Uhl lui a « ouvert les yeux ». 

Car Thomas Uhl y montre, preuves scientifiques à l’appui, comment un jeûne est bénéfique à la vitalité des organismes. 

Dans cet ouvrage, vous pourrez : 

connaître votre profil intestinal grâce à un questionnaire ; 

prolonger les bienfaits du jeûne de plusieurs mois grâce à 4 principes fondamentaux. 

Vous y découvrirez :  Et bien d’autres informations passionnantes et décisives pour votre santé, avant, pendant et après le jeûne ! 

Ce livre est vendu au prix de 19,50 € en librairie, mais vous est offert à l’occasion de cette réouverture du programme.

Vous recevrez un deuxième cadeau : le film de Thierry de Lestrade et Sylvie Gilman intitulé Le jeûne, une nouvelle thérapie ?. 

Cadeau n° 2 : Le jeûne, une nouvelle thérapie ?, le film événement. 

Le jeûne, une nouvelle thérapie ? est un documentaire réalisé par Thierry de Lestrade et Sylvie Gilman. 

Thierry de Lestrade a effectué une enquête scientifique qui commence en Russie au bord du lac Baïkal, où, depuis soixante ans, le jeûne est une thérapie officielle. 

Il interroge des scientifiques et recueille les témoignages de patients d’une clinique de jeûne. Tous disent la même chose : le jeûne ne se contente pas de leur faire du bien, il les guérit. 

Il retrouve des secrets enfouis dans les archives soviétiques. 

Il se rend aux États-Unis, où des expériences ont lieu pour montrer les actions du jeûne sur les effets indésirables de la chimiothérapie contre le cancer. 

Il se rend en Allemagne pour filmer les petits-enfants d’Otto Büchinger, un médecin qui a guéri en 1919 d’une arthrite grâce à un jeûne de trois semaines et qui a ensuite fondé une clinique consacrée au jeûne, devenue une référence aujourd’hui et où travaillent de nombreux médecins. 

Ce film est vendu sur Amazon en DVD au prix de 29 €. 

Mais pour vous, ce sera gratuit ! 

Et ce n’est pas tout. 

Vous recevrez encore un troisième cadeau. 

Cadeau n° 3 : Les 9 super-aliments qui font le ménage dans votre corps. 

Dans les jours qui précéderont votre jeûne, vous allez restreindre progressivement votre alimentation et privilégier des aliments détoxifiants. 

Ce sont des aliments qui :  Ils vous prépareront donc au jeûne. Ils sont indispensables. 

Bonne nouvelle : ils sont pour la plupart d’un goût excellent ! 

Nous les avons réunis dans un dossier qui vous est, lui aussi, offert. 

Il s’intitule Les 9 super-aliments qui font le ménage dans votre corps.

À la fin des années 1940, on craignait que la surpopulation mène le monde à une crise alimentaire généralisée. Alors, de nombreuses recherches furent entreprises par des laboratoires aux États-Unis sur de « super-aliments ». 

C’est à cette occasion que fut découverte une algue capable de piéger les molécules toxiques (pesticides, cadmium, uranium, plomb et dioxines). 

Elle vous libère de vos métaux lourds et autres toxiques. Mais n’en prenez pas trop, car il ne faut pas détoxifier trop vite et trop fort (nous vous indiquons son mode d’emploi). 

Vous trouverez dans ce dossier : Ce dossier a une valeur de 14 €, mais vous est offert lorsque vous adhérez à La Méthode Uhl.

Six fois moins cher qu'une cure en centre !

Une cure de jeûne dans des structures « sérieuses » coûte cher. À La Pensée sauvage, c’est 1 400 euros par personne. Au centre Büchinger, un séjour jeûne débute à 2 150 euros, auxquels il faut rajouter 300 euros de frais de transport. 

Cela veut dire qu’un jeûne dans un centre sérieux, loin de chez vous, vous coûtera en moyenne entre 1 500 et 2 000 euros. 

Pour les cures plus luxueuses, il faut compter près de 3 000 euros de budget. 

La Méthode Uhl, ce sont des jeûnes que vous allez pouvoir faire gratuitement dans les vingt ou trente prochaines années, puisque la méthode vous est livrée à vie

Elle offre ce que ne permettent pas les centres : un service personnalisé qui vous permet d’être réellement suivi(e), en permanence, par Thomas Uhl, quand vous le voulez, avant, pendant et après votre jeûne. 

En répondant directement et personnellement à vos questions, Thomas vous offrira d’innombrables conseils et astuces que vous ne pourrez pas trouver ailleurs, en temps réel. 

L’enseignement de Thomas Uhl est trop précieuxtrop important pour pratiquer un prix prohibitif. Car il assure une vraie mission de prévention, et cela passe avant le coût du programme. 

C’est pourquoi, grâce aux nouvelles technologies, Internet et le principe de l’économie participative, le prix de La Méthode Uhl a pu être abaissé à seulement 390 euros. 

Mais lisez ci-dessous : vous n’allez même pas payer cette somme !

Une offre exceptionnelle

J’ai décidé d’offrir une réduction exceptionnelle de – 50 % à tous mes lecteurs. Pour en bénéficier, réservez votre place immédiatement.

Ce qui fait que, la Méthode Uhl ne vous coûtera que 195 euros. 

Vous allez recevoir : La valeur totale de vos cadeaux est de 111,50 euros. En ajoutant ces cadeaux c'est donc en réalité 60 % d’économie que vous faites en adhérant aujourd'hui. 

Vous pouvez vous inscrire maintenant ; vous recevrez un accès immédiat à votre programme et à vos cadeaux, qui vous sont tous offerts en plus de votre adhésion. 

Cliquez ci-dessous pour débuter cette expérience régénérante unique, sous l’assistance du plus grand spécialiste français du jeûne. 
 

Vous ne prenez aucun risque

Une information supplémentaire : cette adhésion ne vous engage à rien. 

Prenez le temps de tout lire et de tout visionner. 

Vous ne prenez aucun risque, car pendant 15 jours, si vous n’êtes pas plus que satisfait(e) de votre choix, vous pourrez demander à être intégralement remboursé(e), sans qu’on vous pose la moindre question. 

N’oubliez pas qu’en vous abonnant aujourd’hui, vous bénéficiez d’une réduction exceptionnelle de – 60 % par rapport au prix normal. 

Ne laissez pas passer votre place à ce prix là, elles sont limitées. 



En adhérant au programme La Méthode Uhl – Renaître avec le jeûne, vous recevrez :
  Le tout pour 195 euros seulement, soit 60 % de réduction en incluant vos cadeaux. 

Cela est, à tout point de vue, la meilleure offre que nous puissions faire pour vous accueillir au sein des bénéficiaires de La Méthode Uhl

Je vous remercie de votre attention et espère pouvoir vous souhaiter, dans quelques minutes, la bienvenue parmi les jeûneurs de Thomas Uhl. 

À très vite, 

Rodolphe 


P.-S. : Si vous doutez encore de la nécessité et de l’intérêt de jeûner pour votre organisme, souvenez-vous que le jeûne est universel dans la nature. 

Aucun animal n’a, comme l’homme moderne, accès à des supermarchés qui lui garantissent trois repas par jour en continu, du 1er janvier au 31 décembre. 

Il y a les animaux qui hibernent et consomment ainsi, durant les longs mois d’hiver, la graisse accumulée pendant l’été : ours, marmottes, loirs, hérissons, grenouilles, poissons, tortues, etc. 

Mais les oiseaux migrateurs sont eux aussi capables de jeûner : ils font parfois des milliers de kilomètres sans se poser, et donc sans boire ni manger, pendant des jours ou des semaines. 

D’innombrables autres espèces jeûnent pour muer, se reproduire, c’est-à-dire pour vivre des transformations ou franchir des étapes essentielles de leur vie. La chrysalide jeûne pendant des semaines avant de devenir papillon. 

L’animal qui jeûne le plus longtemps est le manchot empereur de l’Antarctique, qui ne va rien manger pendant cent dix jours au moment de couver son œuf, et ce dans des conditions de vent et de température qui tueraient un être humain bien nourri en quelques heures ! 

Et pourtant, les mécanismes qui permettent aux différences espèces – dont l’homme – de jeûner, sont exactement les mêmes

Nous avons la chance d’avoir en France le spécialiste mondial de ces questions. Il s’agit de Yvon Le Maho, directeur de recherche au CNRS, membre de l’Académie des sciences. 

Yvon Le Maho est un grand adepte du jeûne. Il a souvent séjourné lui-même dans l’Antarctique pour étudier les manchots, et il témoigne : 

« Les mécanismes d’adaptation qui se mettent en place au cours d’un jeûne total chez les mammifères et les oiseaux sont identiques à ceux observés chez l’homme. » 

Bien sûr, ces mécanismes sont aujourd’hui sous-utilisés, voire plus utilisés du tout par la plupart des êtres humains, « gavés » par la société de consommation, si vous me passez l’expression, et donc affaiblis, malades, incapables de s’adapter et de résister. 

Mais vous pouvez redécouvrir pour vous et votre santé la force du jeûne avec la Méthode Thomas Uhl dès maintenant !



P.S. 2 : Pour nos lecteurs qui souhaitent en savoir plus sur l’effet des corps cétoniques pendant le jeûne : 

En période de restriction alimentaire, notre organisme se sert du superflu – toxines, graisses – pour assurer les fonctions vitales du corps : cœur, cerveau, organes vitaux notamment. 

Ces derniers sont non seulement préservés tout au long du jeûne, mais ils vont également subir une cure de purification et de rajeunissement. 

En effet, durant le jeûne, l’organisme préserve les cellules saines et les nourrit avec une nourriture particulièrement bienfaisante : les corps cétoniques

Ce sont des molécules très spéciales fabriquées par le foie à partir du troisième jour de jeûne, et qui constituent une sorte d’alimentation « miracle » pour les cellules du cerveau (neurones) et les cellules musculaires. 

Lorsque votre corps produit des corps cétoniques, c’est comme s’il se mettait à fabriquer ses propres médicaments

Car les corps cétoniques sont des molécules très puissantes qui ont été analysées en laboratoire : elles sont anti-inflammatoires (elles suppriment les douleurs) et antioxydantes (elles empêchent le vieillissement des cellules). 

C’est grâce à elles, expliquent les chercheurs, qu’il y a autant de cas de guérisons spontanées par le jeûne. Les maladies pour lesquelles « ça marche » le mieux sont l’hypertension artérielle, l’arthrose et les maladies articulaires, le diabète de type 2, l’asthme et les allergies, la migraine et les acouphènes, les maladies de peau, les infections et les problèmes immunitaires, l’épilepsie

Contrairement au glucose qui fluctue fortement quand vous mangez, les corps cétoniques sont produits en continu et apporte une énergie constante et hautement assimilable, qui explique l’étonnante hausse de l’énergie mentale comme de l’énergie musculaire constatée pendant le jeûne. 

Le phénomène est d’autant plus fort que votre estomac et vos intestins, eux, n’ont pas besoin de travailler. Votre pancréas, lui, n’a pas besoin de fabriquer de l’insuline (qui fait grossir et qui endort), et peut lui aussi se reposer. 

Vous pouvez bénéficier de l’effet bienfaisant des corps cétoniques en suivant la méthode Uhl pour jeûner. 


 
****
Sources :

[1] Et si je mettais mes intestins au repos ?, Solar éditions, 2016, 224 p.
[2] https://www.youtube.com/watch?v=WDo95aLiVAI
[3] Goldhamer A.C., Lisle D.J., Sultana P., Anderson S.V., Parpia B., Hughes B., Campbell T.C. « Medically supervised water-only fasting in the treatment of borderline hypertension ». J. Altern. Complement Med., 2002, 8 : 643-650.
[4] Müller H., Wilhelmi de Toledo F., Resch K.L. « Fasting followed by vegetarian diet in patients with rheumatoid arthritis : a systematic review ». Scand. J. Rheumatol., 2001, 30 :1-10.
[5] Schmidt S., Stange R., Lischka E., Kiehntopf M., Deufel T., Loth D., Uhlemann C. « Uncontrolled clinical study of the efficacy of ambulant fasting in patients with osteoarthritis ». Forsch. Komplementmed., 2010,17 : 87-94.
[6] Darlington L.G., Ramsey N.W., Mansfield J.R. « Placebo-controlled, blind study of dietary manipulation therapy in rheumatoid arthritis ». Lancet, 1986, 1 : 236-238.
[7] Horne B.D., May H.T., Anderson J.L., Kfoury A.G., Bailey B.M., McClure B.S., Renlund D.G., Lappe D.L., Carlquist J.F., Fisher P.W., Pearson R.R., Bair T.L., Adams T.D., Muhlestein J.B. « Intermountain Heart Collaborative Study. Usefulness of routine periodic fasting to lower risk of coronary artery disease in patients undergoing coronary angiography ». Am. J. Cardiol., 2008, 102 : 814-819.
[8] Michalsen A., Li C., Kaiser K., Lüdtke R., Meier L., Stange R., Kessler C. « In-patient treatment of fibromyalgia : a controlled nonrandomized comparison of conventional medicine versus integrative medicine including fasting therapy ». Evid. Based Complement Alternat. Med., 2013, 2013 : 908610.
[9] Michalsen A., Weidenhammer W., Melchart D., Langhorst J., Saha J., Dobos G. « Short-term therapeutic fasting in the treatment of chronic pain and fatigue syndromes: well-being and side effects with and without mineral supplements ». Forsch. Komplementärmed. Klass Naturheilkd, 2002, 9 : 221-227.
[10] Hussin N.M., Shahar S., Teng N.I., Ngah W.Z., Das S.K. « Efficacy of fasting and calorie restriction (FCR) on mood and depression among ageing men ». J. Nutr. Health Aging, 2013, 17 : 74-680.
[11] Molina P.E., Hashiguchi Y., Meijerink W.J., Naukam R.J., Boxer R., Abumrad N.N. « Modulation of endogenous opiate production : effect of fasting ». Biochem. Biophys. Res. Commun., 1995, 207 : 312-317.
[12] Kanazawa M., Fukudo S. « Effects of fasting therapy on irritable bowel syndrome ». Int. J. Behav. Med., 2006, 13 : 214-220.
[13] Fontana L., Partridge L., Longo V.D. « Extending healthy life span : from yeast to humans ». Science, 2010, 328 : 321-326.
[14] Mattson M.P. « Dietary factors, hormesis and health ». Ageing Research Reviews, 2008, 7 : 43-48.
[15] Mattson M.P. « The impact of dictary energy intake on cognitive aging ». Front Aging Neurosci., 2010, 8 : 5.
[16] Leukerbad Clinic, http://www.leukerbadclinic.ch/fr/programmes/medecine-preventive-quality-aging/jeune-therapeutique 
[17] Centro Medico François Broussais, http://www.broussais.it/ 
[18] Clinique Büchinger de Marbella, https://www.buchinger-wilhelmi.com/fr/content/fr/marbella?language=fr 
[19] http://chemindelasante.com/cliniques-de-jeune-therapeutique/
[20] Le jeûne est spécifiquement surveillé par la Mission interministérielle de vigilance contre les dérives sectaires, la Miviludes, un service directement rattaché au Premier ministre : http://www.derives-sectes.gouv.fr/quest-ce-quune-d%C3%A9rive-sectaire/o%C3%B9-la-d%C3%A9celer/les-d%C3%A9rives-sectaires-dans-le-domaine-de-la-sant%C3%A9/que-0
[21] http://www.isupnat.com/colloque-isupnat/157-articles-conferences-colloque/382-sylvie-gilman-anime-le-debat-sur-le-jeune.html
[22] https://www.youtube.com/watch?v=QbYMF9IqJEM
[23] Le jeûne, une nouvelle thérapie ?, documentaire de Thierry de Lestrade et Sylvie Gilman passé sur ARTE.
[24] https://www.topsante.com/medecine/cancers/cancer/j-ai-jeune-pour-mieux-supporter-ma-chimio-609054